Assurance habitation : comment évaluer ses besoins ?

Bien évaluer votre besoin avant de faire une souscription à une assurance habitation est une opération indispensable. D’une part, cette estimation aura un impact sur le prix de votre assurance, mais d’autre part, elle déterminera également le montant de l’indemnisation en cas d’inondations, d’incendies ou d’autres catastrophes. Voici quelques règles pour estimer vos besoins en assurance habitation.

Effectuer l’inventaire le plus précis de tous les besoins

Les locataires doivent souscrire une assurance habitation, et cela est aussi vivement recommandé pour les propriétaires. Qu’il s’agisse de cambriolage, d’inondation, d’incendie ou de catastrophe naturelle, l’assurance habitation est conçue pour protéger tous vos biens et vous indemniser. C’est pourquoi vous devez compter tous vos biens aussi précisément que possible et évaluer leur valeur. En fait, le montant que vous déclarez constitue la limite maximale d’indemnisation de la réclamation.

Afin de faire cet inventaire de manière ordonnée, vous devez dresser une liste des appareils électroménagers aux meubles y compris les livres, instruments de musique, linge de maison, bijoux et vêtements. Cet inventaire devrait également être considéré, même dans certaines parties de la maison, comme le grenier ou le sous-sol.

Valeur de vos besoins à maintenir

Pour une évaluation correcte de vos besoins en assurance habitation, vous devez tenir compte de sa valeur d’usage et non de sa valeur d’achat. En fait, avec le temps, la plupart des produits perdent de la valeur. En général, un produit perd 10% de sa valeur initiale chaque année à partir de la deuxième année d’achat. De plus, les compagnies d’assurances déduisent systématiquement le pourcentage maximal d’usure. Certaines compagnies d’assurance offrent une prime plus chère pour assurer les biens selon leur valeur lorsqu’ils étaient neufs.

Cependant, certains biens gagnent en valeur avec le temps comme les bijoux, les meubles anciens, les œuvres d’art, livres rares …. Pour les éléments d’une valeur potentiellement très élevée, il est préférable de consulter un expert pour une estimation de leur valeur afin de s’assurer que toute réclamation sera indemnisée à sa juste valeur. Sinon, vous devez déclarer dans votre assurance une valeur supérieure à celle que vous avez payée lors de l’achat. Il existe des contrats d’assurance habitation spéciale pour les articles de grande valeur.

Ne pas sous-estimer ou surestimer vos biens

Une mauvaise évaluation d’un besoin en assurance habitation peut avoir de graves impacts. Si vous sous-estimez la valeur de vos besoins, vous risquez de recevoir très peu d’indemnisation par rapport à leur valeur réelle s’ils sont endommagés. En outre, l’assurance peut aussi mettre fin au contrat si elle prouve que vous avez intentionnellement miné vos besoins pour payer une prime d’assurance habitation moins coûteuse.

En revanche, si vous déclarez une valeur supérieure à la valeur réelle de vos besoins, d’une part, vous paierez l’assurance habitation la plus onéreuse, et d’autre part, l’assuré ne peut légalement recevoir une indemnité plus élevée à sa valeur réelle en cas de sinistre. L’assurance a la possibilité de résilier le contrat si elle détecte une mauvaise foi.

Quel intérêt de passer par un courtier en assurance ?
Quel est le rôle de l’attestation d’assurance habitation ?