Je suis enceinte : dois je prévenir ma mutuelle santé ?

Pour les futures mères, souscrire une mutuelle santé et grossesse est importante pour que l’arrivée du bébé se fasse dans les meilleures conditions. Durant la grossesse jusqu’à l’accouchement, vous pourrez ainsi bénéficier d’une prise en charge des différents soins qui vous sont nécessaires. Découvrez dans cet article comment et pourquoi déclarer votre grossesse à votre mutuelle.

Pourquoi déclarer votre grossesse à votre mutuelle ?

La plupart des femmes enceintes savent déjà qu’il faut déclarer leur grossesse à la CAF et à la Sécurité sociale. Si vous attendez un enfant, sachez que c’est la seule démarche qui vous permet de recevoir les prestations familiales relatives à votre état. En général, les sept examens médicaux obligatoires pendant la grossesse, toutes les prestations santé depuis le sixième mois de grossesse jusqu’au douzième jour après l’accouchement, ainsi que les séances de préparation à l’accouchement sont tous pris en charge dans l’intégralité par la Sécurité sociale.

Si vous êtes une salariée, cette démarche vous permet aussi de bénéficier de votre congé de maternité. En déclarant votre grossesse à votre employeur, vous bénéficiez aussi de la protection contre le licenciement, d’une diminution de la durée de travail au quotidien et de l’autorisation d’absence pour réaliser tous les examens médicaux obligatoires au cours de la grossesse. En revanche, la Sécurité sociale ne prend pas en charge les dépassements d’honoraires. Ainsi, si vous choisissez de bénéficier d’un suivi médical de votre grossesse dans un cabinet privé ou clinique indépendante, il vous faut prévenir votre mutuelle santé et grossesse. Cette dernière va alors prendre en charge le montant non remboursé par l’assurance maladie.

Les démarches à faire au préalable

Dès que vous aurez une attestation médicale de grossesse, vous devez envoyer ce document à votre caisse d’assurance maladie. Cette déclaration doit être faite avant la fin du troisième mois de grossesse afin d’assurer une prise en charge optimale. Vous pouvez également réaliser cette formalité après avoir assisté à une première visite dite prénatale faite chez une sage femme, un médecin gynécologue ou un médecin généraliste.

Il est possible aussi de réaliser cette déclaration en ligne. Grâce à votre carte vitale, la sage-femme ou le médecin peut remplir la déclaration de votre grossesse en ligne. Puis, il renvoie cette dernière directement à votre Caisse d’Allocations familiales et à votre Caisse d’Assurance Maladie. Votre grossesse est immédiatement enregistrée. Après le remboursement de la sécurité sociale, votre mutuelle va intervenir pour prendre en charge le ticket modérateur. Vous devez alors transmettre les informations sur la prise en charge de l’Assurance maladie à votre mutuelle par télétransmission automatique si cette dernière ainsi que la Sécurité sociale sont liées par le système Noemie. Dans le cas contraire, il vous faut effectuer une transmission par voie postale. Vous devez notamment envoyer le relevé de remboursement remis par la Sécurité sociale.

Vos démarches au moment de l’accouchement

Généralement, l’assurance maladie rembourse les frais de maternité pendant 12 jours dans un hôpital ou une clinique conventionnée. Si vous optez pour une clinique non conventionnée, les dépassements honoraires ne sont plus compris et reviennent à votre charge. La Sécurité sociale ne rembourse pas également la chambre individuelle à la maternité ainsi que les autres frais liés au confort. Pour bénéficier des remboursements de tous ces frais, vous devez informer votre mutuelle santé et grossesse.

Handicap : me faut il une mutuelle bien spécifique ?
Implants dentaires : les mutuelles remboursent elles correctement ?